Le thé vert, bon contre le cholestérol?

Le thé vert, bon contre le cholestérol?

21 décembre 2006 Boire environ quatre tasses de thé vert par jour contribuerait à améliorer les taux de lipides sanguins et réduirait ainsi le risque de troubles cardiovasculaires, selon les résultats d'une étude1 menée au Portugal.

Les chercheurs ont pu observer une réduction moyenne de 8,9 % du « mauvais » cholestérol (lipoprotéines de faible densité ou LDL) chez 26 des 29 participants après quatre semaines de consommation de thé vert. Au cours de la même période, le taux de « bon » cholestérol (lipoprotéines de haute densité ou HLD) s'est accru de 4 % en moyenne chez 20 sujets. Aussi, le rapport de bon cholestérol/cholestérol total s'est amélioré de 6 % pour la majorité des participants. Ce rapport est l'un des indicateurs utilisés dans l'évaluation du risque de maladies cardiovasculaires.

On a d'abord demandé aux 29 participants, âgés de 22 ans à 63 ans, de boire un litre d'eau par jour afin de « préparer » l'organisme au traitement. Par la suite, ils ont consommé un litre de thé vert par jour à raison de cinq fois 200 ml. Les chercheurs se sont assurés que les conditions d'infusion étaient les mêmes pour toutes les consommations : 1,75 g de feuilles de thé non fermentées, infusées à 70 ºC à 80 ºC pendant deux minutes et demie.

Selon les auteurs, ces résultats seraient attribuables à la forte concentration de flavonoïdes, en particulier les catéchines, contenus dans le thé vert. Ces puissants antioxydants favoriseraient une meilleure absorption du cholestérol et une réduction de sa production.

Les mêmes auteurs avaient rapporté, dans une étude publiée plus tôt cette année, que la consommation de thé vert pourrait diminuer le stress oxydatif, associé au vieillissement et la mort des cellules causés par les radicaux libres.

Depuis plusieurs années, le thé vert fait l'objet de nombreuses études. D'après certaines recherches, il serait bénéfique à la santé cardiovasculaire. Il a aussi démontré un potentiel anticancer dans des expériences en laboratoire – in vitro et sur des animaux -, mais les études menées auprès des humains demeurent non concluantes.

D'après Food Navigator news.

PasseportSanté.net : (lire article complet)