Villeneuve-sur-Lot. Entre crieur et coques des Rois, le marché bio s'anime

Villeneuve-sur-Lot. Entre crieur et coques des Rois, le marché bio s'anime

«Nouveauté» sur le marché bio : un crieur lance des réclames, des poèmes, des blagues ou des ...messages d'amour, place d'Aquitaine.
 
Mercredi, de nombreux clients du marché biologique qui se tient sous la halle de la place d'Aquitaine sont venus déguster les coques des Rois bio confectionnées par la famille Pozzer, dont la ferme de Crozefond utilise ce mode cultural depuis 1961. «Du café, du thé, des infusions sont également proposés gratuitement, souligne Sylvie Simard, secrétaire de l'Association du marché bio et animatrice, aux côtés de Clémence. Une tombola gratuite est aussi proposée, qui permet de gagner un panier garni bio. Tous les ans, nous offrons la galette ou coque des Rois. Nous allons essayer d'organiser des animations tous les deux mois, ainsi que pour la fête de la Musique, où nous ferons venir un groupe de musique. Cela afin de dynamiser ce marché ».Et la secrétaire de souligner également que les responsables de l'Association du marché bio discutent avec la mairie au sujet des places de parking. «Côté rive gauche, les places sont gratuites; côté rive droite, elles sont payantes. Les automobilistes viennent se garer rive droite. Les clients du marché bio ne trouvent pas de place ou trouvent difficilement à stationner. Nous discutons avec les élus afin de voir si quelque chose peut être fait pour régler le problème du stationnement, peut-être une zone bleue».
 
Un crieur depuis deux mercredis
 
Nouveauté depuis le mercredi 18 janvier, un crieur s'est installé sur le marché bio, place d'Aquitaine. Il s'agit d'Amaury Jaubert. «Je me suis installé sur le marché bio parce que j'aime l'ambiance et je connais plusieurs producteurs. C'est un crieur du marché de Bazas qui m'a donné cette envie, explique Amaury. Je pense que lancer des annonces, des messages, met un peu d'animation, d'ambiance sur le marché. Cela crée du lien social». L'annonce coûte 1€ et est criée trois fois: à 9 heures, à 10h30 et à 12 heures.

ladepeche.fr : (lire article complet)